Au Venezuela, l’absence de Chavez entraîne une redistribution des cartes