L’Inde n’a pas moins d’appétit que la Chine